Technologie mise en oeuvre

Le laboratoire XLIM dispose d’une expertise reconnue dans la domaine des fibres optiques dites de nouvelles génération. Ces fibres réalisées soit par la technologie MCVD soit par « stack and draw », entièrement maîtrisée au sein de l’institut, constituent un élément fondamental des travaux de recherche développés dans le département PHOTONIQUE . La plateforme fibre fait désormais partie du GIS – GRIFON , plateforme fibre nationale du CNRS, dont les autres partenaires sont PhLAM (Lille) et le LPMC (Nice).

Fibre à matrice de Kagomé

Fibre à matrice de Kagomé

 

La complexité de réalisation des fibres microstructurées repose désormais essentiellement sur :

  • Le mélange de taille de canaux d’air . On doit pouvoir maîtriser lors des différentes étapes de fabrication la dimension des canaux d’air de la struture pour pouvoir obtenir des diamètres compris entre quelques centaines de nanomètres et quelques microns.
  • des épaisseurs de ponts de silice dans la fibre extrèmement faibles – quelques centaines de nanomètres – permettant des rapport air-silice de plus de 96% : Application aux matrice de Kagomé.

 

 

Canne à double coeur

Canne à double coeur

L’ensemble de ces fabrications passent par la réalisation des capillaires (briques de base de l’assemblage), puis de cannes microstructurées.

A gauche une canne présentant deux coeurs concentriques – Application à la compensation de dispersion chromtique.

 

Les commentaires sont fermés.